World news – Islamisme, immigration: Le Pen et Darmanin s’affronteront contre le roi avant 2022

0
1

Laïcité / islamisme, immigration, sécurité … Marine Le Pen et Gérald Darmanin rencontreront France 2 jeudi soir dans ce qui sera vu comme un test en vue de l’élection présidentielle de 2022 sur des questions souveraines qu’ils connaissent bien et devraient être au milieu du scrutin. En quête de crédibilité après l’échec de son débat contre Emmanuel Macron en 2017, la candidate RN répondra pendant 45 minutes à un poids lourd du ministre de l’Intérieur majoritaire accusé d’être sur les terres RN.

Marine Le Pen, qui a été donnée contre Emmanuel Macron dans au second tour, aiguisé ses arguments avec de hauts responsables du mystérieux groupe Horatii, son second Jordan Bardella ou encore le député européen Jean-Paul Garraud, auteur principal de sa contre-proposition sur le séparatisme. Elle avait refusé de débattre du Premier ministre Jean Castex, qui avait été relégué au rang de « dircab » d’Emmanuel Macron par un proche trop technique à ses yeux.

Dans le sillage du ministre de l’Intérieur, il est souligné qu’il se prépare à être « minutieux dans ses missions » qui « touchent aux sujets de discussion », que ce soit pour défendre la loi sur le séparatisme dans la discussion en assemblée ou pour encourager le « Beauvau de la sécurité », une consultation inédite de la police .

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, s’attend à ce que ce débat soit « un moment de vérité ». « On entend beaucoup de l’Assemblée nationale qui donne des cours », mais leurs élus « ne sont jamais là pour » voter « des textes qui permettraient » de fermer les lieux de culte où la haine est prêchée « ou les moyens à la police qu’il a déclaré mercredi.

Dans un long entretien avec l’hebdomadaire conservateur Valeurs actuelles, qui doit être publié jeudi, Gérald Darmanin défend un texte qui « garantit la liberté de religion pour tous par la laïcité », alors que sa majorité entre les tenants du «combat la laïcité» et ceux qui ne le font pas veulent stigmatiser l’islam. De manière générale, le ministre entend affirmer qu’au niveau royal « des réponses républicaines fortes peuvent être données sans ignorer l’état de droit proposé par Marine Le Pen ».

Marine Le Pen ne manquera pas d’attaquer le gouvernement sur l’immigration qui est pour eux « le terreau du communautarisme, voire le terreau du fondamentalisme islamiste », tandis que pour Gérald Darmanin « on mentirait si on disait qu’aux Français, si on arrêtait l’immigration on arrêterait le terrorisme », puisque « trois les quartiers « des auteurs des attentats en France sont » français « .

Le chef du RN, qui a comparu mercredi devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour avoir publié des photos des exactions du groupe Etat islamique sur les réseaux sociaux en 2015 , n’attaquera pas Gérald Darmanin à titre personnel tant que le ministre fait l’objet d’une enquête pour «viol». en « . Pour un ministre, ce jeu est « populaire contre populisme ». «Gérald Darmanin rêve de Bernard Tapie sur le système», dit-il.

Du point de vue de la Belgique, on ne connaît pas vraiment M. Darmanin, même s’il est très proche géographiquement, mais j’ai toujours l’impression qu’il sera meilleur que Mme Le Pen. C’est grâce à elle, car je crois que si Mme Le Pen est absente décidée pour M. Darmanin, elle devrait se préparer avec un autre adversaire en 2022. Et si vous voulez vous préparer à un combat, vous devez toujours vous entraîner avec quelqu’un de plus fort que vous. Non, cela ne sert à rien de faire de l’exercice. Ai-je tort?

Lisez les articles de la section Politique,
Suivez les informations en temps réel et accédez à notre analyse de l’actualité.

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique des cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle
Résultats législatifs

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu du point inclus dans votre fiche.

Pour ce faire, saisissez votre numéro de participant dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr