World news – Les Victoires de la musique 2021, le triomphe numérique

0
2

Défis

économie

Par

Challenges.fr

le 12/02/2021 à 9h53, mis à jour le 12/02/2021 à 10h47

4 min de lecture

La remise des trophées organisée ce vendredi dans la Seine Musicale sans public est comme une année où la musique dématérialisée a permis d’éviter la disparition d’un secteur très éprouvé.

Julien Doré est l’un des favoris des Victoires de la musique 2021, qui se dérouleront ce vendredi sans public.

Benjamin Biolay, Julien Doré, Gaël Faye et Aya Nakamura sont les têtes d’affiche des Victoires de la Musique. Cette cérémonie, le vendredi 12 février, était consacrée à la vitalité de la scène française face à la crise sanitaire et au manque de concerts. Selon les derniers chiffres du SNEP, l’association nationale des éditeurs phonographiques, les ventes de musique ont légèrement augmenté (0,4%) au premier semestre 2020, les ventes numériques ayant chuté de près de 18% et les ventes de médias physiques de 37%.

Comme en cette année dématérialisée, Covid-19 se déroulera sans audience à partir de 21h05 dans la Seine Musicale (région parisienne) et sera diffusé sur France 2 et France Inter. Les organisateurs rêvaient d’être un concert test avec 1 300 personnes, mais la préfecture des Hauts-de-Seine n’a pas donné l’autorisation. « Nous ne faisons pas de théâtre. Nous allons concentrer notre soirée sur le live pour soutenir le secteur des arts du spectacle », a récemment déclaré à l’AFP le directeur général de l’événement, Jean-Yves de Linarès.

En effet, il y a de belles personnes sur scène, entre des artistes français – ou francophones – qui se sont confirmés ou qui apparaissent. Pour la première fois Benjamin Biolay, qui est représenté dans trois catégories (album, artiste masculin, chanson) grâce à son album « Grand Prix », arrive en grand sur la grille de départ dans la liste des nominés.

Aussi dans la vedette Gaël Faye, qui se dispute dans deux catégories (artiste masculin et album), tandis qu’Aya Nakamura repart avec une avance dans le concours (Pomme et Suzane) pour le titre d’artiste.

La cérémonie servira-t-elle de plateforme aux côtés de la remise des prix? Par exemple, pour revendiquer plus de visibilité pour la reprise des concerts. On se souvient de « Not Essential », un morceau de protestation sorti par le Grand Corps Malade à la fin de cette année (nominé pour l’album et la chanson).

D’autres voix en profiteront-elles pour faire entendre leur voix lorsque l’industrie de la musique entendra le # Metoo vague voit venir? Tous les regards seront tournés vers Apple, qui a qualifié son «arrivée dans l’industrie musicale» de «traumatisante» dans une lettre ouverte publiée jeudi par Mediapart. «De 15 à 17 ans j’ai été manipulé, harcelé moralement et sexuellement sans même m’en rendre compte à l’époque, bien sûr», admet l’artiste de 24 ans.

D’autres artistes comme Camelia Jordana (en lice pour la chanson) ou Christine et les reines (en lice pour le clip) ont déjà montré leur soutien à la libération de la langue dans ce mouvement naissant #Musictoo. Alors que la question de la parité tourmente également la communauté, l’absence d’une femme nommée – comme l’année dernière – pour le titre de l’album de l’année a fait grimacer des dents. « On est en France en 2021 … mais la majorité des électeurs sont des hommes car l’industrie (de la musique) vote. Les labels font des affaires entre eux: je vote pour votre artiste, vous votez pour mon artiste … », regrette Camelia Jordana dans Libération.

La cérémonie a également été critiquée l’an dernier pour son manque de représentativité de la scène actuelle et a vu quelques progrès en termes de diversité. « Trois femmes noires, que leur arrive-t-il? » Se sont amusés le 11 janvier, la nuit du dévoilement des nominations, Lous et Yakuza, ajoutant leurs sélections à celles d’Aya Nakamura et d’Yseult. L’artiste belge (né en RD Congo et avec des racines au Rwanda) concourt dans la catégorie Révélation, tout comme Yseult (également sur la voie de la meilleure chanson).

Le prix de la scène ne pouvant être attribué faute de concerts , il existe deux prix révélation pour les femmes et les hommes. La prochaine génération se niche ici. «Pour mes parents, pour ma grand-mère, c’est ‘Wow, il est aux Victoires de la Musique’, c’est quelque chose dont ils peuvent parler sans être un spécialiste du rap», a déclaré Hatik, l’un de ces nouveaux venus. Talents de l’AFP.

Par ailleurs, la cérémonie, régulièrement accusée de réprimander les grands vendeurs du moment – de musique urbaine – sera le titre le plus streamé (plus de 101 millions de fois) entre cette année décembre 2019 et Récompense de novembre 2020: «Ne revenez pas». pas « de Gradur et Heuss L’Enfoiré. Enfin, Jean-Louis Aubert, président d’honneur, décernera à Jane Birkin une Victoire d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

Votre adresse sera utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en vous adressant à l’adresse abonnements @ Write Challenges.fr

Votre adresse sera utilisée pour l’envoi des newsletters qui vous intéressent Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en écrivant à abonnements @ Challenges.fr

Ref: https://www.challenges.fr