Guerre à la SONACAM: Ndedi Eyango traduit en justice

0
26

Le président et le vice-président de Sonacam ne sont plus en harmonie. Des notes de voyelles circulant sur la toile révèlent le sentiment qui couvait entre les deux personnalités.

Si l’on adhère aux déclarations faites dans le mémo vocal qui circulait, le 1er vice-président dénonce un malaise qui le mine au sein de l’administration de Sonacam. Une agitation qui émanerait d’une série de comportements dont le président ATEH BAZOR a fait preuve. Et l’un de ces maux est l’interdiction au 1er vice-président d’occuper le bureau de son choix au siège de Sonacam à Yaoundé. « Vous êtes un TOTO en droit d’auteur. Vous ne savez rien. Et vous devez avoir l’humilité d’apprendre », a déclaré Serges Raffric.
Il organise des manifestations pour souligner l’ignorance de l’environnement du droit d’auteur au Cameroun. Tout en prenant l’effort de se renseigner auprès d’anciens comme Sam Mbende, Ange Ebogo Emerand et bien d’autres pour bien faire son travail sur les questions de droits d’auteur.
«Ateh (ndlr d’Ateh Bazor), je vais vous dire que quoi que vous disiez et fassiez, j’en suis conscient, vous ne pouvez pas me briser à Yaoundé, je suis un fils de Dieu et je ne vais pas reculer, c’est facile. Mardi Je m’installe en tant que 1er vice-président au siège. Je ne parlerai jamais après, vous verrez ma force. J’ai tous les éléments, mais pour moi vous n’avez aucune personnalité. Je vous ai dit lundi que j’attaquais Eyango dans l’administration court « Je le connais depuis que vous êtes dans la mafia. Avant de faire quoi que ce soit, je préviens toujours. Je terminerai d’abord par votre patron. Voici quelques extraits de déclarations attribuées à Serges Raffric à son manager au Conseil d’administration de Sonacam des directeurs. « .

En outre, le 1er vice-président a accusé le président et le prince Eyango d’avoir falsifié les textes de la Sonacam avant leur adoption. Il menace de déposer une plainte pour faire retirer ces administrateurs Sonacam de leurs rôles. Il va même jusqu’à attaquer la qualité « chanteuse » de son PCA. Le 1er vice-président annonce de nouvelles sorties dans les prochains jours. Mais déjà lundi, il a annoncé qu’il se rendrait au siège de Sonacam et reprendre le bureau qui lui convient, bien que de force. Le bras de fer est engagé.

REF: agencecamerounpresse.com/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.