Port de Douala : licenciement massif à la Régie du Terminal à Conteneurs

0
39

Ils ont été recrutés par Douala International Conteneurs (DIT) pour la Régie du Terminal à Conteneurs (RTC), qui a été créée par le port autonome de Douala (Pad) avec des pincettes. Un an plus tard, le spectre d’une mise à pied massive se profile.

Le personnel du RTC vient d’écrire une lettre à Cyrus Ngo, directeur du Port Autonome de Douala, sous le RTC.

Il y en a une centaine qui ont fait une demande le 26 décembre 2019 en faveur du terminal à conteneurs de la Régie. C’est précisément à ce moment que les tribunaux camerounais se sont prononcés sur l’irrégularité de la procédure d’appel d’offres pour la concession du terminal à conteneurs et l’illégalité de la Régie, mise en place par le PAD pour exploiter le terminal à conteneurs. Un climat néfaste qui les a obligés à signer pour le RTC.

Tout se passera bien jusqu’au 31 décembre 2020. Si tout allait dans le sens du renouvellement de leurs exigences sur le CRF, comme en témoignent leurs notes d’évaluation annuelles, ils ont été surpris d’être informés de la levée des exigences. Outre les résultats annuels démontrant leur performance, les candidats écrivent: « Vous n’avez pas fait l’objet d’un conseil de discipline, d’une sanction ou d’une arrestation dans l’année suivant la demande. » caractère répréhensible par rapport à leur comportement à l’intérieur ou à l’extérieur de l’entreprise ou même par rapport aux objectifs généraux de l’exigence « 

De plus, malgré la législation en vigueur au Cameroun, deux délégués du personnel se retrouvent dans cette situation dommageable et toutes les tentatives pour rencontrer la direction du CRF se sont avérées infructueuses. Dans la note signée par tous, les pétitionnaires demandent au Dg du Pad d’organiser une enquête et une rencontre entre les deux parties pour manifester la vérité. Seul l’huissier a déjà remis sa copie.

Ce cas de décharge, qui sonne comme un avertissement, un signe d’épuisement ou un aveu implicite de l’échec d’une agence de terminaux à conteneurs dont les succès sont célébrés avec des milliards? La gestion timide du RTC, qui a grandi à la limite de la légalité depuis la décision du tribunal d’arbitrage de Paris, commence à donner ses résultats.

ref: camer

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]